COVID-19 : Cikaba apporte une solution gratuite aux restaurateurs

Née en 2018 en Auvergne, la start-up Cikaba développe des solutions de digitalisation visant à améliorer la prévention des risques professionnels. Composée d’une dizaine de collaborateurs, elle s’est déployée aujourd’hui sur trois continents. Comme 16 autres startups auvergnates, elle est hébergée depuis cet été au sein du « Village by CA », une structure imaginée et portée par le Crédit Agricole Centre France dans la zone de La Pardieu, à Clermont.

Si Cikaba ambitionne de devenir le leader mondial au niveau de la prévention, elle n’en oublie pas pour autant la dimension sociétale. Et une certaine forme de solidarité aussi avec le monde économique. La startup vient de mettre à disposition des restaurateurs une solution digitale gratuite pour les aider à gérer le fameux « cahier de rappel » destiné à recueillir les coordonnées de leurs clients. Rappelons que ceux-ci doivent servir à identifier les chaînes de transmission du virus dans le cadre de l’épidémie de Covid-19. Le principe ? On scanne avec son smartphone le QR Code installé sur la table du restaurant, on remplit le formulaire (nom, prénom et numéro de téléphone) et c’est tout ! En cas de contamination, seules les autorités de santé auront accès aux coordonnées personnelles des clients afin de les avertir.

« Notre savoir-faire chez Cikaba, c’est aussi de gérer les données de nos clients, qui sont très sensibles pour certains. Toutes ces données sont sécurisées sur un serveur situé en France »

Frédéric Domon, le président de Cikaba, a pris soin de rappeler que ses équipes se sont mobilisées bénévolement sur ce projet car il n’y a pas de modèle économique.

Le dispositif a été testé durant dix jours au Victoire Pub Gastronomique, à Clermont. C’était avant le reconfinement. Essai concluant selon Nelson Dance, le patron de l’établissement, qui devait gérer auparavant des feuilles volantes mais aussi la méfiance des clients à laisser leurs coordonnées personnelles sur un bout de papier. « Depuis, on leur explique que c’est une startup auvergnate qui récupère leurs données. Cela facilite les choses. »

Les coordonnées justement sont gardées durant une période de 14 jours sur le serveur sécurisé de Cikaba avant d’être effacées. Le dispositif pourrait être déployé rapidement chez d’autres restaurateurs clermontois, mais numérique oblige, il n’a pas vocation à être cantonné aux frontières de la ville. Au contraire même, il revêt une dimension nationale selon son concepteur.

Comme le souligne Vincent Supiot, en charge du Village au Crédit Agricole Centre France, la banque va s’appuyer sur son vaste réseau pour faire connaître cette innovation qui trouvera toute sa pertinence une fois le nouveau confinement terminé.

Vous voulez savoir en savoir plus sur les cahiers de rappel Cikaba ?

Contactez-nous