Logo Synthomer

L’approche pédagogique de la prévention de Synthomer

Secteur d’activité

Secteur d’activité
Fournisseur de polymères aqueux

Siège social

Siège social
Ribécourt

Nombre d’employés

Nombre d’employés
105

Synthomer site de Ribécourt

Synthomer, acteur mondial dans la production de polymères aqueux, possède plusieurs usines classées SEVESO seuil haut. La sécurité de leurs employés est une priorité et un challenge au quotidien. Leur objectif est simple : allier performance de production et sécurité au travail. Julien Merchez, Ingénieur HSE à l’usine de Ribécourt, nous explique comment cela s’applique au quotidien.

Pouvez-vous nous parler de Synthomer en quelques mots ?

Synthomer est l’un des principaux fournisseurs mondiaux de polymères aqueux. Nos polymères aident les clients à créer de nouveaux produits et à améliorer les performances des produits existants dans des secteurs clés tels que les revêtements, la construction, les textiles, le papier et les gants en latex synthétique. 
L’usine de Ribécourt, classée SEVESO Seuil Haut, a été construite en 1924. Elle produit des latex de spécialités qui sont des polymères dispersés en milieu aqueux et non dangereux. Ils sont commercialisés sous forme liquide ou de poudre redispersable.
La fabrication est assurée en continu 12 mois par an grâce au travail d’une centaine d’employés répartis en équipes.

Quelle est la politique prévention de l’usine de Ribécourt ?

La prévention rend l’entreprise plus sûre, mais aussi plus performante et plus compétitive. Notre slogan démontre toute la mesure que nous avons de la prévention : 

 Nous avons toujours le temps de travailler en sécurité

La gestion des impacts qu’ont nos activités sur la sécurité, la santé et l’environnement (SSE) fait partie intégrante de notre conception des affaires. Notre objectif principal est d’éviter tout accident, incident ou effet indésirable sur la santé de ceux qui travaillent dans nos installations, qui vivent à proximité et de ceux qui utilisent les produits que nous fabriquons. Nous minimisons l’impact de nos activités sur l’environnement et nous réduisons au maximum nos consommations en ressources naturelles.

Quel est votre rôle en tant qu’ingénieur HSE ?

La sécurité des personnes et le bon fonctionnement de nos installations sont mes principaux sujets de préoccupation. Pour renforcer ces valeurs, le groupe Synthomer a mis en place des principes SSE et des Règles d’Or de la sécurité, destinées à prévenir tous les accidents graves voire mortels. Ces règles sont indérogeables et sont directement liées à des procédures rigoureuses. Ma mission au quotidien est de garantir l’intégrité physique de tout intervenant sur nos sites, employé Synthomer ou sous-traitant, en veillant au respect des règles et des mesures de protection.

Quels sont vos challenges au quotidien ?

Parmi les nombreuses missions que nous devons réaliser quotidiennement, l’une d’entre elles concerne la gestion et le suivi de nos entreprises extérieures intervenant sur notre site. 
Les accueils sécurité sont au cœur des processus permettant à nos sous-traitants de réaliser des travaux sur notre site. Ils permettent de présenter les risques liés à notre activité, les consignes de travail ainsi que nos principes de sécurité et règles d’Or auxquels chacun doit se conformer dès l’entrée sur site. Avant la solution Cikaba, nous réalisions tous les accueils sécurité sur place, individuellement ou par groupe de travailleurs selon les besoins. Ce processus, chronophage, complexifiait les travaux et démotivait les travailleurs. Ayant à cœur de garantir la transmission de l’ensemble des instructions sécurité à nos collaborateurs, l’utilisation de l’outil Cikaba permet maintenant d’allier l’utile à l’agréable en proposant une formation en ligne, facile d’accès, intuitive et réalisable en autonomie. L’archivage devient lui aussi beaucoup plus simple grâce à la dématérialisation des éléments.

Quelle est votre approche pédagogique concernant la gestion des accueils sécurité ?

Afin de permettre à chaque entreprise de garder une flexibilité dans la réalisation de l’accueil sécurité, nos sous-traitants reçoivent le lien de l’accueil sécurité Cikaba par email. De cette manière, chaque travailleur peut passer son accueil sécurité quand il le souhaite et jusqu’à 24 heures avant l’intervention.
La validation de l’accueil sécurité est conditionnée par un quiz interactif. En deçà d’un certain taux et/ou en cas de mauvaise réponse à certaines questions précises, l’accueil n’est pas validé. La personne doit alors impérativement recommencer, sur place cette fois, accompagnée par un membre du service HSE. Cela nous permet de déceler des comportements potentiellement dangereux pour le travailleur et/ou ses collègues et donc d’empêcher un éventuel incident ou accident …

Quels sont les bénéfices pour vous et votre équipe d’utiliser un outil digital comme Cikaba ?

Gain de temps, souplesse et simplicité sont au rendez-vous : les entreprises extérieures s’organisent elles-mêmes pour faire suivre cette formation à leurs intervenants et profitent généralement de creux d’activité dans leurs plannings pour cela. Sur site, cela représente du temps et des ressources économisées chaque jour. Cette démarche évite la phase d’attente et le retard pris sur le chantier lorsque les accueils sécurités sont réalisés sur site. Nous pouvons ainsi nous concentrer sur l’accompagnement terrain des différentes interventions.

Avez-vous d’autres projets pour améliorer vos processus de prévention ?

Nous évoquerons dans quelques temps avec Cikaba les options proposées afin de simplifier la création et l’enregistrement de nos plans de prévention. L’objectif est d’intégrer une plateforme permettant de recueillir les documents sécurité de nos prestataires, afin d’allier l’efficience de nos processus et la sécurité au travail.

D’après vous, quelles sont les bases d’une culture sécurité durable et efficace ?

Dans un monde idéal, la culture sécurité de l’ensemble des travailleurs permettrait d’éliminer complètement les accidents du travail et les maladies professionnelles. Je pense que l’adhésion aux règles et consignes sécurité est beaucoup plus forte quand celles-ci viennent des travailleurs eux-mêmes. Il est important de les impliquer dans la mise en place des actions de prévention et de les inciter à détecter les situations dangereuses au plus près du terrain.

Vous voulez savoir comment Cikaba peut renforcer votre culture sécurité ?

Contactez-nous