Comment adapter les accueils sécurité aux problématiques du BTP ?

Accueil sécurité BTP

L’accueil sécurité est primordial pour transmettre les informations nécessaires à toute prise de poste. Il a également pour but de recenser les risques auxquels le salarié est exposé et de donner les mesures préventives associées. C’est un passage obligatoire d’après les articles L.4121-1 et 2. Cependant cette étape n’est pas toujours bien maîtrisée, notamment pour le secteur du BTP, dont le contexte peut être difficile à appréhender. Alors comment adapter un accueil sécurité aux problématiques du chantier ? Quelle est la solution pour s’assurer que chaque intervenant a bien compris les consignes de sécurité ?

Pourquoi le secteur du BTP est-il si particulier ?

Le secteur du BTP est un secteur qui nécessite des précautions particulières en matière de prévention. En effet sur un chantier les populations de différents horizons se succèdent et les risques sont généralement multiples:  appareil de levage, circulation d’engins, éboulements, chute de hauteur… dont les conséquences sont souvent des accidents graves voire mortels.
Ajoutons que les délais courts et la coactivité de plusieurs entreprises renforcent ces risques car peu de mesures de prévention sont alors mises en place pour les maîtriser, souvent par manque de temps et d’organisation.


Chaque site, chaque chantier comporte ses particularités, avec des entreprises intervenantes qui travaillent un jour pour le secteur de la pétrochimie et le lendemain pour l’industrie lourde ou pour un site pharmaceutique. Tout salarié doit rapidement assimiler de nouvelles consignes et s’adapter à son nouvel environnement de travail. 


Beaucoup d’accidents interviennent lors des premiers jours d’activité sur un chantier. Il convient donc de faire passer un accueil sécurité complet avant de commencer, qui a pour but de préserver la santé et la sécurité de chacun.

Quelles sont les problématiques ?

Cependant les contraintes pour réaliser un accueil sécurité efficace sont encore nombreuses :

  • Pas ou peu de réseau
  • Pas ou peu de matériel pour réaliser des accueils sécurité itinérants
  • Un manque de temps qui entraîne des formations sur le pouce, des oublis d’informations importantes, un suivi approximatif…
  • Pas de traçabilité des consignes données (et donc pas de preuve en cas d’accident du travail…) ni de vérification de l’ancrage des consignes
  • Des interventions en urgence et mal préparées
  • Une communication mal adaptée au profil du travailleur ou dans la mauvaise langue, ce qui génère des incompréhensions

A cela s’ajoute la crise sanitaire, qui ne permet pas de rassembler le personnel dans des salles pour dispenser des accueils sécurité en présentiel, pour échanger sur d’éventuelles incompréhensions ou simplement pour faire le point.

Quel est l’accueil sécurité idéal en BTP ?

Un bon accueil sécurité permet d’ancrer durablement les consignes et de réduire les situations à risque. Il doit être adapté au profil du salarié et à sa mission. Il pourra alors identifier les dangers auxquels il est exposé et adopter les bonnes mesures de prévention. 

L’aspect communicationnel est très important lorsqu’il s’agit de prévention des risques. Il faut non seulement transmettre un message mais également favoriser l’échange. Un salarié qui n’ose pas ou ne sait pas avec qui échanger en cas de doute est un travailleur qui se mettra en danger. L’accueil sécurité, surtout sur un chantier, a vocation à instaurer un climat favorable au partage et à la réassurance. 

Il est également important de pouvoir stocker et traiter les données, non seulement pour assurer la conformité des responsables, mais également pour générer des statistiques simples, comme les sujets les moins maîtrisés par exemple. Cette mise en œuvre permet d’être dans une démarche d’amélioration continue et de pouvoir anticiper les éventuelles problématiques.

Comment le mettre en place ?

Il faut pouvoir se doter d’un outil digital, simple et flexible. Simple pour pouvoir être accessible à n’importe quel salarié, et flexible pour s’adapter rapidement au contexte du chantier et au profil du salarié. La mobilité est un critère important, pour avoir un accueil sécurité disponible partout et tout le temps, dans la langue souhaitée par le salarié. Idéalement il faut donner la possibilité de passer l’accueil sécurité en amont du chantier. De cette manière, le salarié peut prendre le temps nécessaire pour comprendre et assimiler les consignes, quitte à réaliser des tests à froid ou des piqûres de rappel une fois sur place. Cette approche mixte (ce qu’on appelle le “blended learning”) est très intéressante d’un point de vue pédagogique et permet d’optimiser le temps consacré à la prévention, avec des interventions courtes et efficaces.

Vous voulez améliorer vos processus d’accueil et de sensibilisation à la sécurité ? Faisons le point ensemble.

Contactez-nous