Certification MASE : comment gagner en efficacité avec une solution digitale - Partie 1

Certification MASE : décryptage des chapitres 1, 2 et 3

L’intervention d’Entreprises Extérieures implique de répondre à de nombreuses exigences réglementaires et normatives, souvent lourdes à mettre en œuvre.

  • Si vous êtes Donneur d’Ordre et que vous faîtes intervenir des Entreprises Extérieures certifiées MASE ou non, vous devez démontrer votre conformité dans une démarche d’amélioration continue.
  • Si en tant qu’Entreprise Utilisatrice, vous vous trouvez dans une démarche de mise en œuvre ou d’amélioration continue de certification MASE, vous devez également répondre à un certain nombre de points.
  • Notre experte vous explique comment un logiciel QHSE dédié à la prévention des risques professionnels vous aide à répondre aux différents chapitres de la certification MASE.

    Rappel concernant la certification MASE

    Historiquement (vers les années 1990), le MASE est une initiative volontaire issue d’une association d’industriels œuvrant pour développer la culture de prévention des risques en Sécurité, Santé et Environnement (SSE).Au départ, le système concernait surtout les acteurs avec des procédés industriels (chimie, pétrochimie, production d’énergie, métallurgie, sidérurgie…), ainsi que les acteurs de services (BTP, maintenance, nettoyage…).Aujourd’hui, le MASE peut concerner de nombreux secteurs d’activité quelle que soit la taille de l’entreprise (grandes entreprises, TPE, PME…).

    Le MASE est un référentiel qui crée un langage commun entre une Entreprise Utilisatrice (donneur d’ordre) et une Entreprise Extérieure (sous-traitant) dans le but d’améliorer la performance en matière de Sécurité, Santé au poste de Travail et de l’Environnement grâce à un système de management adapté, notamment par :

    • une meilleure organisation et communication, 
    • la maîtrise des risques liés à la coactivité,
    • l’amélioration des conditions d’intervention des intervenants extérieurs.

    Chapitre 1 : Engagement de la Direction de l’entreprise

    Digitaliser les différents processus de prévention internes qui concernent votre management Sécurité, Santé et Environnement (SSE), permet de communiquer plus facilement les informations et consignes pertinentes auprès de l’ensemble des acteurs de votre entreprise.

    Sous-chapitre 1.4 : Organisation

    Lors des contrôles réglementaires, une check-list des équipements soumis à vérification périodique vous facilitera le travail. Vous pourrez faire remonter les remarques et observations les concernant et programmer des notifications de rappel pour vous alerter des contrôles à venir.

    Pour améliorer l’efficacité de l’organisation Sécurité, Santé et Environnement (SSE) de votre entreprise, il convient de remonter les informations du terrain dans un formulaire de remontées terrain (remarques, situations dangereuses, accidents observés…). Regroupées dans un tableau de bord, et analysées avec d’autres données allant au-delà de votre périmètre métier, vous pouvez mesurer l’impact de vos actions sur les remontées terrain et accidents.

    Sous-chapitre 1.5 : Indicateurs Sécurité, Santé et Environnement (SSE)

    Il est important d’identifier et de suivre les indicateurs pertinents pour votre politique Sécurité, Santé et Environnement (SSE). Cela peut être des indicateurs de résultat ou de surveillance et vous pouvez programmer des alertes selon vos besoins et spécificités (suivi des accidents/incidents, pertinence de certains sujets dans un parcours de formation…). Un tableau de bord facilite le suivi en temps réel des indicateurs et vous pouvez exporter la synthèse des résultats pour vos reporting par exemple.

    Sous-chapitre 1.7 : Information et animation Sécurité, Santé et Environnement (SSE)

    Il est important de diffuser vos consignes de Sécurité, Santé et Environnement (SSE) auprès de vos différents publics, dans n’importe quelle langue. Digitaliser vos parcours permet de centraliser et de suivre dans un seul outil, toutes les interactions Sécurité, Santé et Environnement (SSE) pertinents à mettre en œuvre :

    • Accueil SSE dans l’entreprise selon les profils (visiteurs, transporteurs, salariés, intérimaires, intervenants extérieurs…),
    • Accueil au poste,
    • Minute ou quart d’heure sécurité,
    • Contenus de formation…

    Chapitre 2 : Compétences et qualifications professionnelles

    Sous-chapitre 2.2 : Savoir-faire

    Afin d’accompagner l’intégration d’un nouveau collaborateur, il est recommandé de mettre en place un parcours spécifique au parrainage des entreprises MASE. Celui-ci doit reprendre les différents éléments sur lesquels il vous paraît pertinent d’accompagner vos salariés ainsi qu’une check-list des points de passage du parrainage.

    Afin de vérifier la bonne compréhension des risques et consignes associées, vous pouvez intégrer des questionnaires d’évaluation dans les parcours de vos accueils Sécurité, Santé et Environnement (SSE).

    Cet accueil Sécurité, Santé et Environnement (SSE), facilement mis à jour dès que nécessaire, prend en compte les évolutions réglementaires, organisationnelles et techniques. Vous devez aussi vous assurer de la validité des formations, habilitations et autorisations en programmant une date limite afin de renouveler les passages pour vos publics.

    Sous-chapitre 2.3 : Savoir-être

    Afin d’ancrer votre culture Sécurité, Santé et Environnement (SSE) auprès de tous vos publics, digitaliser vos parcours vous permet également de diffuser vos valeurs, la politique SSE et vos règles d’or. Vous pouvez aussi vérifier leur bonne application sur le terrain avec la mise en place du formulaire de remontées d’informations. Lors de la ronde terrain de votre préventeur Sécurité, Santé et Environnement (SSE), il est alors plus facile d’identifier les bons et mauvais comportements, en accord avec la politique ainsi que votre culture SSE.

    Chapitre 3 : Organisation du travail

    Sous-chapitre 3.1 : Analyse des risques Sécurité, Santé et Environnement (SSE)

    Avant toute opération, qu’elle soit réalisée par vos salariés ou une entreprise extérieure, il est nécessaire d’identifier les risques liés à la coactivité avec un formulaire

    De plus, en amont de l’intervention, vous devez aussi collecter les documents nécessaires. Mais l’échange d’e-mails avec les entreprises extérieures peut vite devenir interminable…Il est alors intéressant de centraliser les différents documents obligatoires : habilitations, visite médicale à jour, permis, fiches de données de sécurité, modes opératoires… dans un outil sécurisé.

    Enfin, vous pouvez communiquer les situations identifiées et les consignes à mettre en œuvre à travers un accueil SSE “Entreprise Extérieure” .Une fois le triptyque Formation/Habilitations/Visite médicale validé, une autorisation de travail peut alors être générée.

    Sous-chapitre 3.3 : Réalisation

    Juste avant l’intervention, il est nécessaire de rebalayer rapidement les risques et consignes à appréhender. Un format type causerie ou minute sécurité peut être alors particulièrement adapté.

    Afin de vérifier la bonne application des informations transmises, il est nécessaire d’observer, sur le terrain, les comportements de chacun à l’aide d’une check-list (équipements et machines définis dans le plan de prévention, procédure à utiliser, EPI à porter..) et d’un formulaire. Le préventeur ou responsable Sécurité, Santé et Environnement (SSE) peut identifier, à l’aide d’un QR code, l’entreprise ou l’intervenant présent sur le chantier et accéder à son dossier.

    Une fois les bons et mauvais comportements identifiés, le tableau de bord génère des indicateurs pertinents selon vos besoins.Lors du suivi et de l’évaluation de vos sous-traitants, vous pourrez ainsi facilement extraire les informations relatives à une ou plusieurs entreprises ciblées et en faire le bilan.

    Sous-chapitre 3.4 : Retour d’expérience

    A la fin de l’intervention, le tableau de bord vous permet de dresser un bilan des différents éléments et informations identifiés (situations à risques lors du chantier, règles respectées ou non, évaluations terrain…). Ces remontées d’informations vous aident à capitaliser sur votre intervention afin de supprimer et/ou limiter les situations et comportements à risque identifiés.

    Rendez-vous dans le prochain article pour découvrir comment la digitalisation des processus QHSE peut contribuer à la Certification MASE sur les chapitres 4 et 5 du référentiel.

    Simplifier votre démarche de certification MASE, c’est possible !

    En savoir plus