RPS : comment articuler la mise en place des actions autour des 3 niveaux de prévention ?

RPS : les 3 niveaux de prévention avec Cikaba

Prévention des RPS : actions et moyens de maîtrise qui peuvent être mis en œuvre.

Si vous ne les avez pas encore lus, retrouvez les premier et second articles consacrés aux RPS, qui permettent de comprendre le contexte et les enjeux (définition, facteurs de risques et impacts sur l’organisation) autour des actions de prévention ainsi que les acteurs à impliquer dans cette démarche de prévention.

Découvrons désormais comment mettre en place des actions de prévention efficaces.

Il faut distinguer 3 niveaux de prévention autour desquels les actions peuvent être menées.

1- Prévention primaire : agir avant la survenue d’un événement indésirable lié aux RPS

Environnement de travail et QVT

La prévention primaire commence par la mise en place d’un environnement et d’une qualité de vie au travail qui permette à chaque salarié de s’épanouir dans son travail dans les meilleures conditions et de façon pérenne. 

L’entreprise s’organise donc pour identifier les différentes tâches à accomplir et anticiper une répartition en adéquation avec ses ressources, en s’appuyant sur une équipe managériale adaptée et compétente. 

Former les acteurs de la prévention

Il convient ensuite d’instaurer des formations et sensibilisations destinées aux acteurs de la prévention désignés au sein de l’entreprise, mais également aux managers.

En effet, il est nécessaire que ces derniers organisent et dirigent au mieux leurs services et puissent se rendre disponibles et à l’écoute des salariés en ayant conscience des enjeux humains des risques psycho-sociaux au sein de l’entreprise. 

La transparence des managers dans la démarche facilite l’instauration d’un climat de confiance et libère la parole. 

Le but n’étant pas de remettre en question l’organisation ou le fonctionnement de l’entreprise, mais plutôt de prendre suffisamment de recul dans une optique d’amélioration continue. 

Un climat de confiance pour une organisation saine

L’objectif de la prévention primaire est donc d’établir un cadre de travail viable, centré sur le dialogue et la communication afin d’optimiser l’organisation du travail (planning, gestion des ressources, horaires, charge de travail…), tout en respectant les valeurs et les attentes de chacun.

Dans ces conditions, chacun prend plaisir à s’impliquer, parce qu’il est conscient de sa contribution dans le façonnement de son travail et dans l’organisation de son entreprise. 

On ne le rappellera jamais assez, une entreprise qui fonctionne bien est une entreprise qui considère à juste titre chacun de ses salariés, quel que soit leur statut et fonction !

2- Prévention secondaire : atténuer, voire mettre fin à la situation en agissant sur les facteurs de RPS une fois l’évènement indésirable identifié

Réagir immédiatement auprès de tous les acteurs

Dès lors que les premiers signes visibles de tension apparaissent au sein de votre entreprise, il est important d’agir immédiatement pour désamorcer une situation ou un conflit. Pour cela, il est essentiel de mener des actions sur le terrain en sensibilisant toutes les parties prenantes. Il s’agit notamment :

  • d’aider les acteurs de la prévention et les managers, à repérer des situations anxiogènes, en leur communiquant les messages clés, 
  • mais aussi, et surtout de former et sensibiliser les salariés, directement impactés par les risques psycho-sociaux. 

Comme expliqué dans notre premier article dédié à la prévention des risques psycho-sociaux, la formation des salariés consiste à leur donner les clés pour appréhender et identifier les comportements à adopter et à proscrire pour ainsi mieux gérer les situations anxiogènes.

Ces actions de formation et sensibilisation peuvent être menées à l’aide d’outils digitaux permettant aux entreprises de réaliser une transmission de contenus adaptés à leurs personnels. 

Rendre les formations et sensibilisations percutantes

C’est en clarifiant et en dynamisant les messages de prévention des risques psycho-sociaux que vous souhaitez faire passer, et en vérifiant leur bonne assimilation à l’aide de tests de connaissances; que vous faciliterez l’ancrage de votre culture sécurité.

Digitaliser vos sensibilisations aux risques psycho-sociaux permet aux acteurs de la prévention de votre organisation de gagner du temps en diffusant plus largement et plus rapidement vos contenus, et ce dans une efficacité optimale. 

Ainsi, vos salariés passent leur formation de manière autonome via des modules en ligne, ou durant des causeries quelle que soit la thématique des risques psycho-sociaux que vous souhaitez renforcer, comme la gestion du stress par exemple.

3- Prévention tertiaire : atténuer l’impact de l’événement indésirable survenu, lorsque des atteintes à la santé ont été constatées

La prévention tertiaire consiste à installer une prise en charge la plus rapide et précoce possible du salarié qui serait en souffrance, avec la mise en place d’actions curatives. Les objectifs de ces moyens de prise en charge sont multiples :

  • accompagner la victime de risques psycho-sociaux dans son rétablissement, 
  • tirer des enseignements pour renforcer les actions de prévention primaire et secondaire à mener afin d’éviter que d’autres situations semblables ne se reproduisent. 

Finalement, la prévention tertiaire permet d’orienter la politique de prévention au sein de l’entreprise en ajustant les messages clés, les formations, les sensibilisations… à l’issue d’événements indésirables.

La prévention tertiaire au service de la politique de prévention

C’est en analysant les événements qui ont déjà eu lieu que l’on peut envisager d’améliorer le fonctionnement au sein de l’entreprise. En effet, sans analyse approfondie de l’événement survenu, celui-ci est voué à se répéter. 

C’est à ce niveau que l’Intelligence Artificielle intervient en analysant et en interprétant vos données au delà de votre périmètre métier (QHSE, RH, de production…) afin d’identifier des facteurs de risques psycho-sociaux et ainsi anticiper la survenue de risques en orientant vos actions de prévention.

Les profils de salariés les plus impactés, les services les plus concernés par le stress ou le burn-out… représentent autant de facteurs internes et externes pouvant influencer la survenue de risques psycho-sociaux qu’il convient d’analyser de façon approfondie.

Découvrez comment l’Intelligence Artificielle permet d’anticiper et prévenir les RPS :

Vous souhaitez réduire les risques liés aux RPS dans votre entreprise ?

Contactez-nous !